Bio

 

« Sandrine Gniady, une cousine du Nord, nous fait tanguer l’imaginaire. Une conteuse en équilibre au bord de la falaise qui, d’un regard ou d’un geste, vous fera tomber dans son monde sans artifice. » (conteurs en balade)

Conteuse roubaisienne, archéologue de formation, initiée aux arts de la parole par Rachid Bouali, Myriam Pellicane, Didier Kowarsky, Simon Gauthier et Miche Hindenoch.

Elle se frotte à tout. Contes traditionnels, mythes, légendes de partout, nouvelles, avec un petit faible pour les facéties et les histoires insensées et un attrait irrépressible pour les épopées nordiques.

Son petit plaisir : les racontées intimistes, se payer l’audace de faire connaissance avec des inconnus, les regarder de tout près dans le regard et leur dire, comme ça : « Un jour, il y avait…»

Née en 1976 dans la région lilloise.
Formée en histoire des arts, elle exerce le métier d’archéologue au Proche-Orient, en Afrique, en Grèce, en Suède
et …à Douai.
En 2003, elle devient enseignante auprès d’enfants en grande difficulté. Là, elle commence à raconter.
En 2008, elle reprend l’association « La Bricole » avec laquelle elle monte différents projets autour de la parole pour tous les âges : spectacles de contes en musique, veillées, balades contées, contes à domicile, tout ça…
Aujourd’hui conteuse professionnelle, Sandrine raconte seule ou en bonne compagnie, avec des acolytes de fortune, musiciens ou conteurs, associations pérennes ou éphémères.
En 2011, elle participe à la fondation du collectif de conteurs lillois, le COUAC (Collectif Obtenu par l’Usage Abusif de Contes, ou quelque chose comme ça).